REPORT – Anathema et Alcest à l’Aeronef

REPORT – Anathema et Alcest à l’Aeronef

Loin de l’image agressive et brutale que l’on se fait du métal, Alcest et Anathema évoluent depuis plusieurs années dans des contrées plus sensibles. Alcest, groupe français connu aux quatre coins du globe, a su redéfinir les frontières du métal et s’est imposé comme l’un des fers de lance du blackgaze, croisement fascinant entre black métal et shoegazing. Anathema, originaire de Grande Bretagne évolue dans un univers fait de métal progressif et atmosphérique teinté de sonorités électroniques. Les deux groupes étaient à l’Aéronef ce jeudi 05 Octobre.

Arrivé sur les coups de 19h40, nous constatons que la salle est déjà à moitié pleine. La moyenne d’Age du public se situe aux alentours de 30-40 ans, majoritairement vêtu de noir, la couleur de rigueur pour cette soirée métal des plus alléchantes. C’est Alcest qui débute les hostilités sous des lumières tamisées. Dès les premières notes de Kodoma, on comprend vite que ce concert sera de meilleure qualité que celui vécu à Dour il y a deux mois. La musique du groupe est bien plus adaptée ici dans la salle de l’Aéronef avec un son de qualité et  une mise en avant des guitares judicieuses.

Neige, le chanteur et tête pensante du groupe, porte un regard bienveillant sur le public et nous rappelle alors à son dernier concert à Lille en 2011, à feu La Chimère. Kodoma le dernier album du groupe est logiquement mis en avant avec un second titre Oiseau de Proie. Le quatuor n’hésite pas à piocher dans ces plus vieux albums, Autre Temps par exemple. Quel plaisir également d’entendre le superbe Perçée de Lumière où la voix déchirante de Neige porte parfaitement le morceau. Après cinquante minutes, c’est l’heure pour Alcest de terminer devant une salle pleine. Le quatuor chevelu conclue le tout avec Délivrance, tiré de l’excellent Shelter, une fin magnifique et douce totalement en apesanteur.

Les claviers et ordinateurs font alors leurs apparitions sur scène. Après un break de 30 minutes, vient donc le tour d’Anathema. L’écran géant installé en fond de scène diffuse de nombreuses vidéos où le voyage en ressort comme le thème principal, nous amenant d’un road trip en voiture à l’exploration spatiale. Le groupe est au grand complet ce soir. Si la voix de Lee Douglas, la chanteuse, met quelques secondes pour se mettre correctement en place, cela n’empêche les britanniques de débuter de la meilleure façon possible ce live avec les superbes Untouchables Part 1 et Part 2. A l’écoute des premières notes, on sent rapidement l’émotion nous envahir, c’est de toute beauté. Le groupe en tournée pour son dernier album The Optimist en profite pour nous jouer Endless Ways, plus intense encore que sur disque. L’interprétation vocale est clairement à la hauteur.

Entre deux morceaux Vincent Cavanagh en profite pour glisser quelques mots dans un bon français tandis que son frère, Daniel, ne parvient plus à supporter un mal de dos qui le conduira à jouer assis sur une chaise le temps de quelques morceaux. La majorité du set tourne autour des quatre derniers albums du groupe et du spatial The Lost Song à The beginning and the End, du magnifique Lighting song à la merveille Dreaming Light, aucun titre majeur ne manque. Dans son rappel, le groupe revient sur quelques anciens titres comblant les fans de la première heure. Le sextet se permet une courte reprise de Pink Floyd avant de nous quitter avec Springfield après presque deux heures d’un show ayant passé à la vitesse de l’éclair. On ne s’est pas ennuyé une minute, le groupe parvenant à adapter idéalement des albums à la production pourtant dense. Plus de vingt ans de carrière ont forgé des musiciens de qualité, le set est absolument maîtrisé et le groupe repart sous un tonnerre d’applaudissement entièrement mérité et une petite dernière photo en souvenir.

A propos de Vincent

Vincent
Féru amateur de musique et de cinéma, il ne se contente pas d'écouter un genre précis mais a une ouverture globale rare.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

BIGTheme.net • Free Website Templates - Downlaod Full Themes