NEWS – DOUR 2017, ce qu’il ne faut pas rater le samedi
Dour 2016 - Le Bar du Petit Bois

NEWS – DOUR 2017, ce qu’il ne faut pas rater le samedi

Avec 236 noms sur cinq jours de festival, c’est difficile de s’y retrouver. Histoire de naviguer en terres moins obscures, on défriche pour toi la programmation jour par jour. Si tu n’es pas encore au fait sur le festival ou si tu veux découvrir la programmation du mercredi, on te conseille d’aller lire ce premier article. Si tu veux lire l’article consacrée à celle du jeudi, on t’invite à venir ici. Celle du vendredi, c’est par ici ! Cette semaine, on s’attaque à la programmation du samedi !

Voici une playlist regroupant tous les artistes conseillés ci dessous. N’hésites pas à naviguer au fur et à mesure de ta lecture, on a conservé le même ordre par rapport à la présentation.

Reggae

Une fois n’est pas coutume, c’est vers la Last Arena qu’il faudra te diriger pour démarrer la journée en douceur sous les couleurs jamaïcaines. Israel Vibration est l’un des plus grands groupes reggae de la planète, fort de 40 ans de carrière qui les a vu jouer aux 4 coins de la planète aux cotés des plus grands dont Bob Marley himself.

Jazz, fusion et funk

Yussef Kamaal

Un peu plus bas sur la carte, du côté de Sao Paulo, Metá Metá développe une musique hybride faite de free jazz, de musique brésilienne, d’afro beat, le tout dans un enchevêtrement psychédélique amenant à la trance. Si tu cherches de l’originalité, c’est le groupe à voir. Dans un registre plus futuriste, Tom Jenkinson, le bassiste surdoué de Squarepusher, a monté un projet de fusion jazz funk électro sous le nom de Shobaleader One. Entouré de musiciens de premier ordre, il délivre des compositions complexes qui auront de quoi te retourner la tête. Mis en avant par le défricheur de talent Gilles Peterson, le duo Yussef Kamaal devrait être l’une des grosses sensations de la journée. Très influencés par le jazz funk 70’s, ces jeunes londoniens sont l’une des figures montantes du genre et apporte un vent de fraîcheur à un genre en pleine effervescence, le tout avec une aisance technique juste incroyable.

Rap

Fort d’une renommée grandissante, le rap belge est plus que jamais présent à Dour. Le 77 évolue dans un univers jazzy aux instrumentaux légers entre sonorités 90’s et productions modernes colorés façon Anderson Paak. Si ça t’as plu, tu pourras revenir à la Jupiler Boom Box pour le live du jeune rappeur irlandais Rejjie Snow. Posant son flow précis sur des productions élastiques radieuses, il viendra sans doute y proposer quelques titres d’un premier album qui ne saurait tarder. Si tu veux toujours rester dans le rap à la cool, De la Soul, l’une des valeurs sures du genre se produira sur la Last Arena. Ayant émergé dans les années 90, les new yorkais viendront te mettre au frais avec leurs productions décontractées, jazzy et pleines d’un groove contagieux.
Si tu veux t’aventurer sur des terrains plus sombres, ne manque pas $uicideboy$. Ces américains font dans le rap sale et ombrageux, productions lentes et aériennes où les basses ont pris le pouvoir. L’un de phénomènes underground les plus importants du moment. Beaucoup moins underground mais tout aussi dirty, Die Antwoord devrait attirer une foule importante sur la Last Arena. Difficile à classer, ces sud-africains furieux mélangent électro surpuissante et rap décalé dans un joyeux boxon organisé dont la réputation en live n’est plus à faire.

$uicideboy$

Electro

Pour une expérience électro déconcertante, il faudra se diriger vers la Jupiler Boombox en ce samedi soir, avec The Gaslamp Killer. Projet psychédélique, mélangeant de la bass music avec des airs tropicaux, et mêmes des touches de jazz, pour un résultat d’une grande profondeur. À découvrir sur scène ! Autre expérience étonnante proposée à La Petite Maison dans la Prairie. Une fanfare, mais techno ! Meute reprend les musiques de club et les jouent à l’aide d’instruments acoustiques. Une belle manière de découvrir le style d’une autre façon. Toujours au même endroit, si t’es friand des rythmes orientaux, le détour devant Acid Arab en live t’est chaudement recommandé. Des mélodies synthétiques mais orientales, sous fond d’électro, c’est ce que propose ce trio français. Au carrefour de plusieurs genres également, Jagwar Ma propose une électro-pop couplé à un rock psyché détonnant. Une chose est sure, la Petite Maison dans la Prairie risque bien de vous faire vivre de nouvelles expériences en ce 4e jour de festival !

Rone

Aujourd’hui bien plus connu, Rone sera également de passage en live. Et pour l’avoir vu à de nombreuses reprises, on peut être sûr que la trance dont fait part Erwan Castex sur scène sera une fois de plus communicative avec le public. Il nous tarde d’aller voyager de nouveau ! Hunee propose un doux mélange funky de disco, soul musiques afro faisant émerger une house très festive. Un petit bijou de bonne humeur volubile qu’on a hâte d’entendre ! Mall Grab, bidouilleur de son de l’extrême propose une deep house très colorée, dégageant un gros groove et t’invitant à bouger ton corps au Labo !

Les deux prochains artistes montrent à quel point les frontières sont volatiles entre les genres en proposant tous deux une électro underground sous fond de métal. Carpenter Brut propose de boucles infinies, recouvert de riffs de métal puissants, le tout accompagné par des synthés tout droit tirés des années 80. Un mélange des genres particuliers séduisant. Bien connu pour ses morceaux dans l’O.S.T. du jeu Hotline Miami, Perturbator porte sa musique également vers l’utilisation massive de synthés des années 80. Pour aller voir ces nostalgiques des sons années 80, direction La Caverne !

Techno

Limite techno, assez doux, Roman Flügel va venir sur scène nous présenter son troisième album All The Right Noises dans le chapiteau de La Petite Maison dans la Prairie. Boucle hypnotique, basses entrainantes, et percu saccadées, ce cocktail devrait nous faire voyager comme il se doit ! Plus percutante, la mexicaine Demian Licht va envahir Le Labo avec un son organique produit en live. En écoutant sa Boiler Room, on se rend compte de l’univers barré de l’artiste, mais ça ne laisse pas insensible ! Un line-up assez pauvre pour les amateurs de techno en ce samedi, mais terminée en beauté avec DJ AZF. Figure montante de la techno parisienne, à chacune de ses prestations elle bouscule le public et assure à l’aide de ses musiques froides et industrielles. On a hâte de retourner la voir !

DJ AZF

Drum & Bass

Second jour dédié à la drum & bass sur la Red Bull Elektropedia Balzaal, et on est toujours pas opérationnel pour parler du genre. Mais on te partage notre ressenti pour nous extérieur à ces sons sur la programmation plus dubstep ! Si on a le temps, on passera voir Murdock pour son 12e passage à Dour, DJ Guv pour ses breaks de batteries intempestifs, Modestep pour son mélange avec le hard-rock britannique,et Camo & Krooked avec des sons à la limite de la house par moment.

Pop

Phoenix

Pour commencer cette belle journée pop, n’hésite pas à rejoindre Frànçois and the Atlas Mountain. Le compositeur français délivre une musique très classe aux multiples influences. Il y a là des traces de pop baroque, de sonorités africaines le tout sous un climat so british. Tu veux te plonger dans un océan de volupté et quitter la terre ferme, Ry X a ce qu’il te faut. Tout juste 1 an après la sortie de son très bel album Dawn, il viendra t’emmener dans son univers à la sensibilité à fleur de peau. La grosse sensation du jour est évidemment la présence des versaillais de Phoenix. Le groupe français, viendra présenter son nouvel album et te régaler de ses chansons pop imparables aux mélodies catchy comme Lisztomania, If I ever feel better ou 1901. Sans aucun doute l’un des évènements de ce Dour 2017.

Rock, punk & métal

Si tu es accroc au métal, la journée du samedi saura définitivement te satisfaire et tu risques fort de rester coincé à La Caverne un bon moment. Il te faudra venir assez tôt pour ne pas manquer ce qui pourrait être l’une des belles découvertes du jour, j’ai nommé Mont Doré. Les bruxellois te plongeront dans une musique ténébreuse alternant post hardcore dépressif avec des phases plus posés et aériennes. Qui a dit que les suisses étaient lents ? Originaires de Genève, Nostromo est l’un des groupes de Grindcore les plus réputés en live. Le quartet ne manquera pas te t’infliger une bonne dose de brutalité et de sauvagerie mais c’est bien ce que tu es venu chercher, non ? Dans un registre nettement plus inclassable il ne faudra pas manquer le live d’Igorr. Le français réussit à mélanger des genres aussi éloignés que la musique classique baroque avec le breakcore ou encore le bal musette avec le black métal. Nous sommes assez curieux de voir le résultat. Un autre français sera également de la partie. Nettement plus connu à l’étranger que dans notre pays, Alcest est l’un des fers de lance du blackgaze, mouvement mélangeant black métal et shoegazing. En l’espace de 5 albums, il s’est forgé une réputation flatteuse de part des compositions fragiles et sensibles, il est notre immanquable de la journée pour la scène métal. La Belgique est également mise à l’honneur puisque seront présent Oathbreaker et Amenra. Les premiers ont sorti un excellent second album fin 2016 dans la lignée de Deafheaven. Dessinant des paysages glacés d’où émergent quelques notes d’espoir, ils sauront te transporter dans leur univers apocalyptique. Les seconds sont des grands habitués du festival de Dour. Ce sera leur 7e passage et nul doute que si tu ne les as jamais vus en live, il te faudra sauter sur l’occasion. Les belges évoluent sur les plaines d’un post hardcore cauchemardesque à la Neurosis, entre plans atmosphériques et riffs puissants et oppressants.

Alcest

  • The Last Arena
  • Jupiler Boombox
  • La Petite Maison dans la Prairie
  • La Caverne
  • De Red Bull Elektropedia Balzaal
  • Le Labo
  • Israël Vibration & Roots Radics
  • De La Soul + live band
  • Die Antwoord
  • Phoenix
  • Shobaleader One.
  • Henry Wu presents The Kamaal Williams Experience
  • Rejjie Snow
  • $uicideboy$
  • Metá Metá
  • The Gaslamp Killer
  • Meute
  • Acid Arab live
  • Jagwar Ma
  • Rone live
  • Hunee dj set
  • Roman Flügel
  • Carpenter Brut
  • Perturbator
  • Mont-Doré
  • Nostromo
  • Igorrr
  • Oathbreaker
  • AmenRa
  • Murdock
  • DJ Guv
  • Modestep
  • Camo & Krooked
  • Mall Grab
  • Demian Licht Live A/V
  • DJ AZF
  • Frànçois & The Atlas Mountains
  • RY X

Parcours, choix de la sélection et texte réalisés par Vincent & Gauvain

 

A propos de Gauvain

Gauvain
Fan de festival et d'électro. Toujours à l’affût de nouvelles découvertes. Ne crache pas non plus sur une bonne bouffe.

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

*

BIGTheme.net • Free Website Templates - Downlaod Full Themes